Site Loader

LOCATION

157 Blvd P. Lefaucheux - Arnage

Windows 2019 : fonctionnalités et nouveautés importantes

Microsoft a doté son système d’exploitation serveur d’une nouvelle version. Dans le cadre du Long Term Servicing Channels (LTSC), une mise à jour se produit désormais tous les deux ans et apporte en partie d’importantes nouveautés. Microsoft s’est appuyé sur le développement des fonctions existantes. Après un lancement sur le marché quelque peu infructueux (en raison d’un bug, un arrêt de livraison a dû être imposé), Windows 2019 est maintenant pleinement opérationnel. Quelles sont les nouveautés du système ?

Quoi de neuf ? Windows Server 2019 et ses fonctionnalités

Il existe plusieurs piliers sur lesquels repose la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft. Plus de possibilités de travailler dans un Cloud hybride, un meilleur support pour Linux, plus de sécurité via les Shielded Virtual Machines (machines virtuelles blindées en français), des nouveautés dans le sous-système de stockage et la création du Windows Admin Center. Quelques changements majeurs tournent autour de ces points importants.
Sur le canal semi-annuel de Windows Server, qui reçoit de fréquentes mises à jour, certaines fonctionnalités ont déjà été publiées auparavant.

Windows Admin Center & System Insights

Pas tout à fait nouveau mais composante importante de Windows 2019 : Windows Admin Center. Il s’agit d’une console graphique pour la gestion du serveur. Le logiciel peut être contrôlé via le navigateur, peut être utilisé à distance et permet aux administrateurs de contrôler le matériel connecté. En se connectant à Azure, le logiciel fournit également un bon point de départ pour organiser une solution de Cloud hybride. Toutefois, le centre d’administration Windows ne remplace pas complètement l’outil d’administration du serveur distant (RSAT). Il faut continuer à l’utiliser en parallèle.
Le Windows Admin Center ne fait pas partie de l’installation standard de Windows 2019 mais peut être téléchargé et ajouté gratuitement.
Les administrateurs du serveur peuvent trouver un autre outil de contrôle dans System Insights. Ce logiciel est un outil intelligent qui analyse les besoins en ressources et émet des messages d’avertissement à l’avance si la capacité est faible et devient insuffisante, ce que permet le Machine Learning. Les administrateurs peuvent également utiliser des scripts pour intervenir de manière proactive dans la configuration des ressources du serveur.

Hybrid Cloud & Azure

Avec Windows Server 2019, Microsoft fait un pas de plus vers la technologie Cloud. Il existe un lien étroit avec Azure, qui ne se limite pas seulement à l’interface au sein du centre d’administration. L’adaptateur réseau Azure connecte également la plateforme de Cloud computing au serveur local. Le service établit une connexion VPN entre les deux systèmes dans les plus brefs délais et avec un minimum d’effort de configuration. De plus, il existe des fonctions telles qu’Azure Update Management et Azure Site Recovery. D’autres outils qui fonctionnent via le Cloud visent directement la sécurité.

Linux

Windows 2019 rend plus facile l’intégration de Linux. Il est possible d’exécuter des conteneurs Linux et des conteneurs Windows sur le même hôte. De plus, les distributions Linux pour le sous-système pour Linux peuvent maintenant être facilement téléchargées depuis le Microsoft Store. Vous pouvez donc exécuter sur le serveur des applications qui sont réellement destinées à Linux. Cela inclut également le Bash, le shell gratuit de Linux.

Container & Kubernetes

Kubernetes joue un rôle plus important qu’avant au sein de Windows. Le support pour le système d’orchestration a été établi. Windows Server Container, Hyper-V-Container, Docker-Container et Linux-Container peuvent désormais être utilisés conjointement. Kubernetes prend en charge la gestion des différents types. De plus, Microsoft a amélioré les images individuelles pour Container. Une autre nouveauté est le Container-Image « windows » qui dispose d’un large éventail de fonctions telles que les images connues « windowsservercore » et « nanoserver ».

Sécurité

Windows Server 2019 aborde la sécurité de plusieurs façons. D’une part, le nouveau système d’exploitation accède aux services depuis le Cloud : Windows Defender Advanced Threat Protection surveille le serveur à la recherche de logiciels malveillants et arrête les processus classés comme dangereux. Microsoft souhaite également utiliser le service Cloud pour lutter contre les attaques zero-day et les root kits. Le lien entre Azure et Windows 2019 permet également aux administrateurs d’utiliser les fonctionnalités d’Azure AD pour leurs concepts de sécurité. Microsoft utilise des machines virtuelles blindées comme fonctions de protection supplémentaires. Les tâches sensibles peuvent être effectuées dans une machine virtuelle sécurisée. Ceci s’applique désormais également aux serveurs Linux qui peuvent être sécurisés de cette manière. En outre, les possibilités autour du cryptage ont été élargies : avec la version 2019 de Windows Server, il est maintenant possible de crypter le transfert de données entre machines virtuelles.

Stockage

La nouvelle version du serveur comprend plusieurs changements au niveau de la zone de stockage. Avec le Storage Migration Service, Microsoft simplifie le passage à la nouvelle version du système d’exploitation, mais aussi la migration vers le Cloud, si cela est souhaité. De plus, Microsoft a amélioré Storage Space Direct : vous pouvez vous attendre à plus de vitesse et de stabilité. L’évolutivité s’est également considérablement améliorée : 4 pétaoctets par cluster sont possibles. Le segment du stockage est complété par Storage Replica : le service de sauvegarde est désormais également disponible pour les utilisateurs de la version standard, cependant dans une version allégée. Une seule réplication peut être créée et celle-ci ne peut avoir qu’une taille maximale de 2 téraoctets.

Post Author: admin4150

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *